Conférence avec Isabelle Filliozat | Education



Education Positive | par Iris
Bonjour, bonjour :)
La semaine dernière, j'ai eu la chance de participer à une conférence vraiment édifiante, donnée par la célèbre Isabelle Filliozat. Pour ceux qui ne la connaissent pas, c'est une référence dans le milieu de l'Education Positive. A ce jour, elle est auteure de 18 livres dont les best-seller : L'intelligence du coeur,  Au coeur des émotions de l'enfant, et J'ai tout essayé.

Cette femme est vraiment incroyable, et je l'admire! J'aime le fait qu'elle précise toujours: qu'aucun parent n'est parfait. Elle n'est pas là pour nous culpabiliser, mais vraiment pour nous donner envie de mieux faire. Et en plus, elle le fait avec humour (c'est une oratrice géniale!). Ce qui est beau, c'est qu'elle propose des petits outils extraordinaires (et oui, je mesure mes mots), pour nous aider à être des parents heureux et épanouis.

Bref, j'ai donc assisté à cette conférence avec des amies, (la prochaine fois, j'emmène mon mari!) et j'ai noté quelques phrases clefs qui m'ont marqué et touché. Je les partage avec vous, en illustrant l'article avec des petites photos de mes filles et de leur univers! ;)

Note : Lorsque j'écris "Résumé" cela veut dire que je résume avec mes mots, donc c'est une interprétation. Lorsque j'écris "Citation" c'est une citation, tout simplement ;)

C'est parti!

Citation : "Les enfants adorent les règles, mais ils détestent les ordres!"


Résumé : Lorsque nous surprotégeons nos enfants, nous les empêchons  de développer la conscience de leurs mouvements. C'est en les plaçant, dès leur plus jeune âge, dans un environnement (sécurisé) où ils seront libres d'explorer, qu'ils apprendront, en tombant parfois, à découvrir leur potentiel.


Résumé : Lorsque nous cherchons à faire faire quelque chose à nos enfants, lorsque nous leur donnons des ordres, ils peuvent réagir de façon biologique (inconsciemment) par trois réactions : l'attaque, le figement ou la fuite. 

Exemple : on lui demande de façon autoritaire : "mets ton pyjama"
- il va partir en courant avant même la fin de la phrase
- il va se figer, ou faire les choses trèèèèèèès lentement
- il va jeter le pyjama par terre

Ce n'est qu'une réaction BIOLOGIQUE dans le cerveau de l'enfant. Il ne fait pas cela contre nous, c'est une sorte de mécanisme de défense.

Dooooonc en gros, notre but est d'essayer de ne pas donner d'ordre, mais plutôt d'utiliser d'autres outils pour donner envie à l'enfant (exemple : donner des CHOIX, avoir décidé des RÈGLES au préalable, établir des ROUTINES, utiliser le JEU...)

Citation : "Donner un ordre à un enfant, c'est mobiliser son circuit de stress."


Citation : "Les enfants aiment utiliser leur libre arbitre."

Citation : "Parents, au lieu de parler, ECOUTEZ"


Résumé : Lorsque l'enfant fait une crise, cela déclenche notre circuit de stress. Mais une crise, c'est une tempête dans le cerveau de l'enfant, et à ce moment là, il a besoin que nous lui "prêtions" notre cerveau, en stabilisant la situation (le rassurer, lui parler, le prendre dans nos bras...)


Citation : "on dit souvent : il ME fait un caprice, il ME nargue, il ME fait une crise, il ME cherche. On pense que l'enfant fait ces choses contre nous. Mais non, il ne ME cherche pas, il CHERCHE, tout simplement.


Résumé : Si un enfant fait beaucoup de crises, cela peut être dû à sa nutrition (attention aux effets secondaires de certains aliments, surtout au rayon "confiserie"). Cela peut aussi être dû au manque de mouvements.


Citation : "L'enfant a besoin que l'on accueille ses émotions débordantes"


Résumé : Parfois il faut dire les choses clairement, en UN mot. "Chaussettes. Pantalon. Tshirt." Cela est plus efficace.


Résumé : "Au lieu de dire NON (ce qui va souvent déclencher une crise), commencez par "OUI, et"
Exemple : Maman, je VEUX un bonbon
- Oui, et j'aimerais t'en donner, quand on en aura dans la maison"


Citation : "Il n'existe pas de mauvais parents. Nous avons parfois simplement le "cerveau abîmé" (peut être parce que nous avons manqué d'amour, etc). Il ne faut pas se juger, mais s'aider les uns les autres."
Citation : "Donnez des cadres, plutôt que des limites"


Citation : "Chaque parent est profondément bienveillant."


Citation : "Ne donnons pas toujours les solutions aux enfants, laissons les réfléchir."


Résumé : Nos enfants sont soit visuels, auditifs, tactiles ou olfactifs gustatifs. Essayons de connaître leur mode sensoriel.

Exemple : Quand vous répétez 15 fois la même chose et que votre enfant ne bouge pas, il n'est sûrement pas auditif mais peut être visuel. Au lieu de lui dire "mets tes chaussettes" il a peut être besoin de voir la paire de chaussette.


Résumé : Il est possible de comprendre les pleurs de nos bébés entre 0 et 4 mois. Décoder ces pleurs peut grandement nous aider. Voici une vidéo claire, explicative.


Résumé : dans les situations de stress il est important de RESPIRER. Et de détendre notre conjoint si il est stressé ;) D'abord on RESPIRE, ensuite on va gérer la situation. Apprenons aussi à nos enfants à respirer quand ils sentent qu'ils vont s'emporter.

***

Voilà pour mon humble résumé de cette superbe conférence! Merci à Isabelle Filliozat et à tout ce qu'elle apporte aux parents.

Alors, qu'en pensez-vous?

Iris

4 commentaires :

  1. Qu'en pensez-vous...?
    Ben, elle a tout compris!!! Quand je lis ses livres, je bois ses phrases. Tout paraît tellement clair et évident. Par contre, lorsqu'on est face au problème, ce n'est pas toujours facile de positiver mais j'y travaille!!

    Merci merci merci Iris pour ces résumés, ces citations et tes magnifiques photos ^^
    Votre blog est une source d'inspiration pour l'organisation d'une Maman. Bravo !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire que je découvre seulement maintenant! (oops!) je suis totalement d'accord avec toi!

      Supprimer
  2. J'adore vraiment cette façon d'être. Je m’évertue à aller dans ce sens avec ma fille depuis le début.Plus par instinct qu'autre chose, car il y a très peu de temps que je sais que je peux mettre un nom dessus !!
    Jusqu'à présent le plus dur, c'est de subir les réflexions de certaines personnes me jugeant de laxiste, de choisir la facilité en discutant avec elle avant de prendre une décision la concernant, et j'en passe .... J'élève seule ma fille, et je suis fière d'elle quand je vois la différence avec d'autres enfants qui on une éducation plus classique. Même sa maîtresse (qui est excellente, dans le même état d'esprit que moi avec les enfants), m'a déjà dit que ma fille était plus mature en terme d'analyse de ses sentiments et ses émotions, que ses copines du même âge. Et malheureusement pour elle, ça lui a posé problème en début d'année ce décalage.
    Voilà, je suis contente d'avoir trouvé ce blog, merci les filles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laurence, nous sommes sur la même longueur d'onde! :)

      Supprimer

N'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez, dans le respect et la bonne humeur :)